La page principale.
La page sur ma Ducati.
Petit Guide de Survie du Motard en Milieu Hostile.
Petit Guide du Langage utilisé par les différents usagés de la route.
Petits récit de mon Escapade motardesque.
Ballade dans le Massif Central en Mars 2003.
Quelques photos des motos de la bande.
Quelques liens motardesques.
Quelques images plus ou moins marrantes.




Bon, sur cette page je vais vous parler, entre autre, de mes motos. La première, une CB500S modèle 2000, je l'ai revendu à mon frangin au bout de 11 mois et près de 18 000 km.
La seconde, une Ducati 900 Mostro, a été volée deux fois.
La première fois le samedi 02 décembre 2000 par trois connards qui se sont fait prendre comme des gros cons qu'ils sont. J'avais fait 2 000 km, et j'ai attendu 1 mois entier avant de la récupérer. Pas très rapide mon assureur pour commissionner un expert. Pfffff...
Et la seconde fois, le vendredi 27 juillet 2001, donc exactement 9 mois, jours pour jours après l'avoir acheter, j'ai fait 19 082 km avec. Je suis dégouté. Surtout que j'aurai fini de rembourser le prèt pour cette moto en 2005. Content le Jeannot de payer pour quelque chose qu'il n'a plus.
Alors, s'il vous plait, si vous tombez sur des connards en train de voler une bécane, foutez leur un coup de grolle coquée dans les cotes pour moi. Merci.
En attendant, je n'ai pas un radis pour remplacer ma belle, l'assurance m'a remboursée, moins la "franchise vol" qui était de 20%, mais j'ai tout dépensé pour déménager à Bruxelles rejoindre ma blonde. ;o)))
Allaye, sur ce, bon surf !




Table des matières de cette page


Le Paradis des Motards. ;o)))Pour moi, tout a commencé dans le début des années 80 avec la sortie de la Yamaha V-MAX. Je devais avoir 12 ans à l'époque. En la voyant, là, seule, m'attendant gentiment, avec son gros moteur 4 cylindres en V 1200 cm3, j'ai su qu'un jour je serais motard.   ;o)))
Et cette envie ne m'a jamais réellement quittée. Je n'ai jamais non plus eu envie de m'abaisser à conduite une cochonnerie de mobilette. Aucun intérêt. Ca n'était pas ma V-MAX. Et puis un jour de fin de printemps de l'an de grâce 1999, j'ai décidé de ne plus suivre les conseils de ma sage Môman, et de m'inscrire au permis moto.
Depuis ce jour là, ma vie à changée.
J'ai pris mon temps pour passer ce permis. Je ne voulais pas me presser. Sans doute étais-je conscient du danger que peux représenter la conduite d'une moto. Et c'est donc le mardi 12 octobre 1999 que j'ai obtenu le petit papier rose qui me donnait l'autorisation officielle d'apprendre à conduire une moto tout seul.

Fier de moi, j'ai couru chez mon concessionnaire préféré pour voir ce qu'il pouvait me proposer. Et là, je suis tombé amoureux de la Honda CB 600 F, plus communément appelée "Hornet" ou Frelon (en français). Mais quand j'en ai parlé autour de moi, on m'a conseillé de réfléchir sérieusement avant d'acheter ce monstre de 95 CV. Alors, j'ai réfléchi. Et puis j'ai opté pour la solution que me dictait ma sagesse (si si, j'en ai un peu quand même) et j'ai acheté une Honda CB 500 S. Maintenant, je l'ai revendu à mon cher frère qui a eu son permis en juillet 2000. C'est contagieux vous croyez ?   ;o)))
J'en ai été content pendant 6 à 8 mois au moins. Et puis, fou comme je suis, j'ai commencé à taper dedans comme un dératé. Au point que je me suis rendu compte qu'il était vraiment temps d'en changer. Je ne voulais pas l'assassiner. Ma belle et fidèle moto à moi que j'ai. Alors, j'ai commencé à regarder ailleurs. J'ai comparé, j'ai observé, je suis tombé amoureux de la Yamaha XJR 1300 (décidément, j'aime bien Yamaha). Et puis je suis tombé sur une occas en or. Alors, j'ai saisi l'occasion, et je me suis payé un magnifique roadster Ducati 900 Mostro. Et depuis, j'ai découvert un plaisir tout autre. J'ai redécouvert le plaisir de rouler sans être tout le temps "le nez dans la bulle" comme on dit. Et j'aime cette moto. Elle a une puissance phénoménale, elle accélère de façon démoniaque (méfiance quand même, en troisième sur route humide, quand je mets trop les gazzzz, la roue arrière dérape tellement c'est brutal), elle est légère et maniable, elle fait un bruit magnifique. Que dis-je... Divin ! Un doux et puissant bruit de Ducati. Rhaaaaaaa !... Qu'est-ce que c'est bon ! Bon, il est vrai que les pots ne sont plus ceux d'origine, mais je vais corriger le problème. Parce que parfois j'ai quand même honte de réveiller tout le quartier quand je rentre tard chez moi.
Mais voilà, maintenant, je suis endetté pour 5 ans. Mais heureux jusqu'au plus profond de mon estomac, de ma tête, de mes tripes, de mes bras...   ;o)))



Go to the Top


Mes Chutes

Aaaaah... Le bon vieux temps... ;o)))Heureusement, sans gravité aucune. Les seules choses qui ont été blessées ont été ma fierté, et ma moto.

La première de mes deux chutes c'est faite dans un rond point. Je n'ai vraiment pas compris comment je me suis retrouvé par terre. Tout ce dont je me souviens, c'est que j'ai pris ce fichu rond point tranquille, je devais rouler à environ 35-40 km/h quand la roue avant est partie. Je me suis retrouvé au tas. Même pas mal. La moto un peu abîmée du coté gauche (clignotant tordu, carénage rayé, par-carter rayé, insert de poignée cassé) Mais en fait, ce que j'ai trouvé le plus grave, c'est le fait qu'aucun automobiliste ne se soit arrêté. Ils ont ralenti, ont fait un écart pour ne pas me rouler dessus et sont repartis sans même me demander si je m'étais fait mal. Rien ! Nada ! Nichts ! Nothing ! Je n'ai qu'une chose à dire. Bande de connards ! Une seule personne s'est arrêtée. Un motard en voiture. Un gars vachement sympa qui m'a aidé à redresser ma moto. Enfin bon. Quand j'ai regardé la route ou j'étais tombé, la seule chose que j'ai pu remarquer c'est un tout petit peu de boue bien grasse de la carrière d'à coté. Mais franchement pas beaucoup. Quelle connerie quand même !

La seconde chute, une faute de ma part. Je remontais tranquillement la file de voiture à environ 30 km/h, sur la file centrale qui est une voie de dégagement pour les véhicules qui veulent tourner à gauche. Quand un abruti en voiture me coupe la route sans regarder parce que quelqu'un de sympa lui laissait la place pour s'insérer dans la file. Je dis faute de ma part parce que premièrement j'aurais du le voir ce blaireau et deuxièmement, je n'aurais pas du remonter la file comme je l'ai fais. Gros nazz que je suis. Et donc, quand je l'ai vu débarquer comme ça, j'ai écrasé le frein, bloqué la roue, donc j'ai aussitôt relaché le frein et re-écrasé le frein et là j'ai bloqué la roue sur le gros "zébra" blanc. Et je n'ai pas pu récupérer la moto. Je me suis lamentablement croûté par terre sur le ventre. Enfin, bilan de l'histoire, Clignotant pété (l'autre), carénage broyé (de l'autre coté), pédale de frein tordue, pot d'échappement rayé, par-carter rayé pour la moto et grosse éraflure sur le genou droit, gros mal d'épaule gauche (j'ai eu mal pendant trois jours quand même) pour moi et enfin, Jean's gratté au genou gauche (j'aurais vraiment du avoir mon cuir), blouson cuir gratté un peu sur la poitrine, cuir de la chaussure coquée gauche gratté, casque choqué (je remercie la petite voix qui m'a dit de prendre un casque intégral, parce que sinon, j'aurais laissé mon menton sur le bitume). Voilà ! Et encore une grosse claque à la fierté.

Bon et puis, il faut souligner aussi que je n'ai pas eu de bol avec cette moto. Elle s'est croûtée toute seule à Noël dernier pendant la tempête alors qu'elle dormait dehors devant chez mes parents. Dégoûté que j'étais ce jour là. Tu parles d'un super cadeau de Noël toi ! Ma mère qui vient me réveiller en me disant : "Jean, je crois que ta moto est par terre.". Argh !!! En fait, le vent à jeté une poubelle vide sur la moto et l'a aidé à tomber. J'ai eu du bol dans mon malheur, les deux arbres qui sont tombés l'ont fait à une trentaine de mettre de là. Ouf. ;o)

La troisième, qui n'est pas réellement une chute puisque je n'ai fait qu'accompagner ma moto au sol, s'est produite devant la Gare du Nord à Paris alors que je suivais une voiture qui roulait au pas. J'ai décidé de la doubler, j'ai donc regardé derrière juste au moment où elle a décidé de s'arréter. "Bing !" J'ai heurté le pare choc arrière du coté droit (oui, je voulais la doubler par la droite, elle semblait vouloir se garer à gauche), et la moto a essayer de se jeter par terre sur le flan droit. Mais avec mes petits bras musclés... Je l'ai retenu juste ce qu'il fallait pour ne pas qu'elle se fasse trop mal.
La morale est que quand on veut doubler une voiture, on a intérêt à être sûr de ses intentions, celles de la voiture bien sûr. ;o)



Go to the Top


Ma plus grosse frayeur

On replace la situation. Il est 08h45 environ, je suis sur l'A13 en direction de l'embranchement de l'A12 pour aller bosser à Saint Quentin en Yvelines, nous somme vendredi 04 Mai 2001, il fait beau, Je ne sais même pas que Loft Story à commencer puisque je reviens tout juste de mon "trip motard", il y a beaucoup de monde.
Les voitures sont quasiment à l'arrêt, moins de 20 km/h c'est absolument sur. Elle sont assez disciplinées ce matin, elles se sont bien écartées pour me laisser un passage assez large. Enfin bref, je me lache un peu, je me sens bien, reposé, invincible.
Tout ce passe bien, j'accélère, j'accélère encore, j'accélère toujours. Je jette un p'tit coup au compteur parce que je trouve que j'avance bien là... Plus de 110 km/h. Cool... Je ralenti un tout p'tit peu et là !
AAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRGH !!!
Une voiture qui a son clignotant commence à vouloir déboiter pour passer sur la voie de gauche, donc elle bloque mon passage.
J'écrase les freins !
Je bloque l'avant. Je relache tout de suite. Je re-écrase le frein. L'arrière bloque (je crois me souvenir d'un très léger déplassement de l'arrière vers la gauche). M'en fout, c'est devant que ça ce passe, je suis droit et elle ne chasse pas de l'arrière.
Je me rapproche trop vite !
Je suis tout près ! Tellement près que je vois la tête du mec qui me regarde dans son rétro en se remettant à sa place le plus rapidement possible, mais il a l'air d'être presque à l'arrêt là.
Tellement près que je passe à son niveau à plus de 50 km/h.
Putain j'ai eu chaud.
Je me suis vu dedans.
En tout cas, si lui ne m'avait pas vu, je me serais pris son arrière, et j'aurais volé au dessus.

Ce jour là, j'ai pris la décision de ne plus JAMAIS rouler à plus de 30 km/h au dessus de la vitesse des voitures.
Plus jamais.
Et 30 au dessus, c'est déjà beaucoup.
Je sais, top lopette ! Mais j'ai franchement eu les boules là. Je suis arrivé au boulot, j'en tremblais encore. 15 km plus loins quand même.

Bref, la morale, s'il doit y en avoir une, doit être quelque chose du genre : "C'est qu'on est sur de soi qu'il faut faire le plus attention." ;o)



Go to the Top


Ma Ducati Mostro 900

Je n'ai pas eu de bol avec la première au niveau des chutes à la con, mais remarquez bien qu'avec la seconde non plus j'ai pas de bol.
J'ai pris possession de ma Mostro 900 le vendredi 27 octobre 2000. Et ça fesait à peine 1 mois et 1 semaine que je l'avais qu'on me l'avait déjà volée, c'était le Samedi 2 décembre 2000. J'en profite d'ailleurs pour remercier la Police Nationale de Courbevoie pour me l'avoir retrouvée avant même que je sache qu'elle n'ai été volée. Je l'avais garée dans mon parking souterrain, avec le U antivol. Et bien ça ne les a pas embété plus que ça. Cette bande d'enc... Non, n'ayons pas peur des mots ! Cette bande d'enculés a scié le U à la chigniole, a détruit le barillet de la clé de contact, a cassé le Neimann. Coup de bol dans mon malheur, ils ne l'ont pas fait tomber, elle n'a pas été abîmée plus que cela. N'empèche que s'ils essayent de recommencer et que je les vois... C'est à coups de Caterpillar coquées dans la tronche qu'ils vont apprendre qu'on ne touche pas à ma bécane. Bordel de merde.

Et puis dernière news, on me l'a re-volé le 27 juillet 2001, pile 9 mois après que je l'ai eu.
Mais cette fois ci, ils ne se sont pas fait prendre. En gros maintenant, je n'ai plus qu'à rembourser le crédit jusqu'en 2005.
Je suis parfaitement dégouté de la vie, dégouté de Paris.
Ne venez pas à Paris ! Ne venez pas ! Ca pue, c'est déguelasse, c'est dangereux, les gens conduisent comme des pieds, on ne peut pas avoir confiance en qui que soit, on ne peut pas se faire plaisir en achetant une moto qu'on aime sans se la faire piquer, on ne peut pas sortir de chez soit sans fermer la porte à double tour et encore... Je hais Paris ! JE HAIS PARIS !
Bon, en attendant, début Octobre, l'assurance m'a remboursé ce qu'ils ont estimé de la valeur de ce Mostro magnifique, moins la franchise vol. Estimation 40 000 FRF (je trouve ça un peu juste honnètement, mais somme toute assez proche de ce que j'avais estimé) moins les 20 % de franchise vol. Putain ! 20 % !!! Et bien oui. J'aurais du mieux lire mon contrat d'assurance. J'avais pensé à regarder les franchises pour accidents, mais pour pour vol. Dommage. Donc, je me retrouve avec 32 000 FRF. Pas de quoi me racheter l'équivalent, pas de quoi solder le prèt que j'avais fait pour me l'acheter. Je suis dégouté. Mais alors vraiment dégouté.
J'ai donc décidé que je ne rachèterai rien tant que je vivrai sur Paris. Je hais Paris ! Et comme en janvier-février je débarque à Bruxelles... Et benh je vais me refaire une petite santé fiancière et je verrais un peu plus tard. Enfin bref, à cause de petits connards de fils à personne à la mord moi le noeud, je vais être obligé d'abandonner la moto pendant un bon moment. Merci à vous et pourrissez en enfer.



Go to the Top


Quelques conseils

Si je puis me permettre de vous transmettre mes expériences...
Pour commencer, le Petit Guide de Survie du Motard en Milieu Hostile.

Dans le genre, méfiez-vous comme de la peste des marquages au sol. Ca glisse mortellement. C'est un super moyen de se mettre au tas. Je connais un bled (dans la Sommes (80) Epagne ou Epagnette, je ne sais plus lequel des deux) tout près d'Abbeville (le dernier bled avant Abbeville quand on viend de Beauvais en fait) dans lequel j'ai failli me gaufrer. Rien qu'en roulant sur un passage piéton j'ai senti la roue arrière qui tanguait et pourtant, je n'accélérais vraiment pas fort car j'étais en ville et déjà à 50 km/h. Je n'ose même pas imaginer le blocage de roue si j'avais du freiner. Y a pas photo. Boum Crash ! Par terre !

Ou encore dans le style ne jamais rester au même niveau qu'un autre véhicule, surtout les voitures, il y a un angle mort sur les voitures et de plus il y a un nombre impressionnant de conducteurs qui ne se servent pas des rétroviseurs ou alors qui ne s'inquiète pas du tout de savoir ce qui se passe autour d'eux. A croire qu'ils sont en parfaite sécurité et qu'ils se foutent totalement du reste dy monde. ;o(
Je dis ça surtout pour ceux qui font de l'autoroute ou du périphérique. C'est vraiment un coup à ce faire foutre en l'air. Méfiez-vous, ça fait toujours mal de voir un motard par terre avec une couverture sur le corps. C'est pas cool du tout. C'est simple, soit vous remontez les files de voiture (ce qui est interdit par la loi rappelons le), soit vous vous débrouillez pour être dans un angle de vue des automobilistes. C'est pas très compliqué en fait.
Et même dans ce cas là. Méfier vous quand même. Je pourrais ressortir une tonne de témoignages de motards qui ont eu très peur, voir qui sont tombé alors qu'ils avaient été vu de façon claire et précise. Si ça vous tente d'avoir des conseils, aller faire un tour sur le newsgroup Fr.Rec.Moto et/ou sur leur site frmoto.free.fr ou aussi sur BanditMania.com, il y a là une page pour les récits. Assez impressionnant.

Evitez de mettre des objets dans les poches de votre pantalon. J'ai un ami dont le Zippo à cassé la hanche (il n'y aura pas de séquelle mais bon) et le docteur a été catégorique en disant que s'il n'avait pas eu son briquet dans sa poche, l'os n'aurait pas été cassé.

Le casque, une assurance vie pour votre tête. En 1999 j'ai un collègue qui a assisté à une chute de scooter dont le conducteur avait posé le casque sur sa tête, mais juste sur le haut du crane. Dans le genre je respecte la loi, mais il ne faut pas que j'en sois décoiffé pour autant. Et bien le résultat ne s'est pas fait attendre et ce n'était vraiment pas joli à voir du tout. C'est quand même trop débile de mourrir comme ça.
C'est d'ailleurs un truc qui me tue, en Belgique, les scooters qui ne dépassent pas les 50 km/h (à confirmer) n'ont pas le port du casque obligatoire. C'est de la pure connerie ! Mais alors... Je suis épaté qu'une telle chose puisse être. C'est de la connerie pure et simple.

Et puis, s'il y a un point du code de la route que je respecte, ce sont les stop et les feux. Et même au démarrage je ne pars pas comme un boulet de canon. Surtout en région parisienne où les gens grillent les feux de façon presque naturelle. Une fois je me suis arrété à moins de 10 cm de l'enc... qui venait de griller son feu rouge. Ca fait tout drôle. Alors gaffe aussi à ça.


Quand vous ressentez des ondulations dans le guidon, qu'il donne l'impression qu'il va "guidonner", ça peut venir de plein d'endroits différents, mais la première chose à regarder c'est le pneu arrière, voir s'il n'est pas trop plat. J'ai eu le coup sur Paris avec la CB 500 S, à force de ne faire que de l'autoroute ("SIGH"). Je me demandais pourquoi ça me faisait ce genre de chose. Et quand j'ai changé le pneu, tout a stoppé d'un seul coup.  ;o)
Mais ça peut aussi venir d'ailleurs, genre le joint spi de la fourche qui n'est plus étanche, on perd de l'huile, l'équilibrage de la fourche n'est plus bon. Ou alors, le T de Fourche qui n'est pas assez serré, vérifiez les écrous. Mais dans tous les cas, vous devriez demander conseil à votre conscessionaire.

Je voudrais aussi vous rappeler que vos suspensions, vos freins et vos pneus sont votre assurance vie. Quand quelque chose commence à déconner sur votre moto, c'est toute l'intégrité du système qui est menacée. Et il ne faut pas jouer avec sa vie.

Un bon équipement est aussi un bon moyen de réduire les dégâts que l'on peut subir lors d'une chute. Casque, gants, chaussures coquées, cuir... Tout ça fait que l'on est un peu plus résistant aux chocs. Je me suis gauffré une fois alors que j'étais en jean's, ça fait assez mal aux genoux, bien plus mal que si j'avais eu mon cuir bien renforcé aux endroits critiques. Pensez y !

Et enfin ! Rappelez-vous bien que nul n'est immortel. Et qu'une voiture est beaucoup plus solide qu'une moto, que le bitume est bien plus résistant que le motard qui glisse dessus.


Bon, à par ça, ce que je prends toujours avec moi quand je roule, ça peut paraître con à dire, mais parfois, d'autres ont des idées qu'on n'a pas eu et qui nous paraissent intéressante.

Ceci est une liste non exhaustive, si vous avez des suggestions,



Go to the Top